ARTICHO

guide

guide détaillé de l’Articho


Présentation

L’Articho est un complément (ou add-in) pour Microsoft Word Windows qui enrichit le traitement de texte des fonctions adaptées aux besoins des professionnels de la publication imprimée et numérique. L’Articho est la seule solution qui fournit à la fois les outils pour la correction et l’editing, et ceux de l’optimisation technique des documents pour la mise en pages et la production numérique.

Utiliser l’Articho en amont de la mise en pages simplifie et automatise le travail de tous, et assure gain de temps à toutes les étapes de la publication, de la prise en main d’un manuscrit à sa production print et numérique.

L’onglet ARTICHO est composé de quatre groupes : Préparation de copie, Outils, Licence et partage, Aide.

Le groupe Préparation de copie contient les cinq fonctions principales de l’Articho, qui correspondent aux tâches récurrentes et incontournables de la préparation éditoriale et technique des textes à publier. Ces fonctions automatisent une préparation fiable, précise et optimisée des documents.

Le groupe Outils rassemble des fonctions qui étendent les possibilités de Word pour la correction professionnelle et l’editing.

Le groupe Personnalisation et partage donne accès aux fonctions de personnalisation et de partage de l’Articho, et permet de basculer entre les versions anglaise et française.

Le groupe Aide contient les options de Licence de l’Articho et les liens vers l’aide en ligne.

Préparation de copie

Le groupe Préparation de copie est composé des cinq fonctions principales de l’Articho, qui correspondent aux tâches récurrentes et incontournables de la préparation de copie.

Analyse : très utile à réception d’un document pour en connaître les particularités, cette fonction génère un compte-rendu technique du document et convertit les enrichissements inappropriés dans des formats sûrs. L’état des lieux peut être enregistré afin d’être communiqué à des collaborateurs qui disposeront ainsi d’un résumé technique complet du document. Notez que cette fonction est également accessible via la commande Générer un compte rendu du groupe Outils.

Nettoyage : supprime les caractères indésirables d’un document, dans le texte courant comme dans les tableaux et les notes de bas de pages. Vous pouvez choisir les caractères que vous souhaitez « nettoyer » ou afficher toutes les options pour un nettoyage « one-click ».

Typographie : le menu Typographie permet une correction typographique avancée : position des appels de notes, règles de casse, composition en italique ou romain… Vous choisissez la catégorie de règles typographiques à contrôler dans le menu ou affichez toutes les options.

Orthographe : rassemble en une même fenêtre toutes les options de correction ortho-grammaticale de Word afin de configurer le correcteur et d’effectuer un « décoquillage » du texte.

Structuration : consolide et optimise le document Word afin d’assurer une mise en pages sécurisée et rapide. A l’instar des fonctions Nettoyage et Typographie, choisissez l’option voulue ou affichez toutes les options pour une structuration en en clic.

Outils

Les fonctions de préparation de copie de l’Articho sont complétées par un ensemble d’outils qui simplifient la correction et l’editing au quotidien.

Configuration express : rassemble en un même fenêtre toutes les options de configuration de Word afin de travailler dans des conditions optimales (désactivation des numérotations automatiques, des options de collage, affichage ou non des caractères non-imprimables, du textes masqué, etc.). Les options sont mémorisées afin de pouvoir être réappliquées en un clic à tout moment.

Chercher-remplacer joker : le chercher-remplacer joker de l’Articho autorise l’utilisation des caractères joker (tout chiffre, toute lettre, tout caractère) dans les chaînes de remplacement, et permet ainsi d’effectuer des corrections génériques sur l’ensemble du document.

Chercher-coller : remplace le texte recherché par le contenu du presse-papiers (qui peut contenir des enrichissements – indice, exposant, etc. – et tout type de contenus – tableaux, notes, images…).

Corriger l’index : correction de l’index en mode WYSIWYG ! Contrairement à l’index que génère Word, l’index de l’Articho est lié aux marques d’index du document. Lorsque vous effectuez une correction sur l’index, les marques d’index correspondantes sont simultanément corrigées.

Composer les tableaux : composition automatisée de tous les tableaux du document sur la largeur de votre choix. La composition des tableaux en amont de la mise en pages présente un double avantage : le confort de lecture du document Word est optimal (pour les correcteurs, éditeurs)… et le metteur en pages est libéré de cette tâche consommatrice de temps.

Générer un compte-rendu : génère un compte-rendu qui recense les spécificités techniques du document (présence d’images, tableaux, notes de bas de page, commentaires, marques d’index…) et fournit la liste des styles de paragraphe et des styles de caractère utilisés.

Numérotations auto > texte : convertit les numérotations automatiques de Word en texte solide suivi d’une tabulation. Vous êtes ainsi assuré de ne pas obtenir des numérotations erronées lors de la modification du document ou lors de l’import dans un logiciel de composition.

Créer les liens hypertextes : particulièrement utile pour la préparation des textes destinés à une publication numérique, cette fonction détecte les adresses Internet (URLs) dans le document et propose le placement des liens hypertextes sur celles-ci.

Supprimer les infos parasites : Supprime les informations superflues afin de simplifier l’interprétation du document lors de la mise en pages, d’éviter de potentielles erreurs lors de l’import du document dans un logiciel de composition, ou simplement de supprimer les informations que vous ne souhaitez pas communiquer.

Personnalisation et partage

Le groupe Personnalisation et partage rassemble les fonctions de partage, de personnalisation des règles typographiques et de langue.

Partager : pour importer ou exporter le fichier de règles typographiques ou sélectionner un fichier de règles typographiques sur le réseau afin de partager les mêmes personnalisations de l’Articho avec des collaborateurs. Vous pouvez également protéger le fichier de règles typographiques de toute modification par mot de passe.

Personnaliser : permet de consulter une catégorie de règles typographiques et de les modifier afin de les adapter à vos chartes éditoriales.

Vous pouvez modifier une règle typographique, la supprimer et en ajouter de nouvelles. Vous pouvez également modifier les règles typographiques activées par défaut en cochant/décochant les règles tel que voulu. Lors de la fermeture de la fenêtre, il vous est alors proposé de mémoriser la nouvelle activation comme activation par défaut. Si vous choisissez cette option, seules les règles cochées seront activées par défaut lors des prochaines exécutions de l’Articho, et ce pour tous ceux qui partagent cette charte éditoriale.

Langue : basculez instantanément l’Articho entre les versions anglaise et française de l’Articho.

Les règles typographiques par défaut de la version anglaise sont celles du Chicago Manual of Style, la référence aux Etats-Unis. A l’instar de la version française, vous adaptez les règles typographiques à vos chartes et créez autant de chartes que voulues afin de les partager avec des collaborateurs.

Aide

Accédez via ce groupe aux options de licence et à l’aide en ligne de l’Articho.

Le menu Licence vous permet de :
– consulter votre abonnement et le mettre à jour,
– acquérir une licence en ligne,
– obtenir votre ID afin d’acheter une licence hors-ligne,
– activer votre licence de l’Articho.


Installation
CERTIFICATION DIGICERT
Le programme d’installation et le code de l’Articho sont signés numériquement par un certificat d’authentification Digicert, organisme de certification officiel.

Pour installer l’Articho, rendez-vous sur cette page : https://articho.eu/telechargement et téléchargez, puis exécutez le programme d’installation (articho_setup.exe).

Une fois l’installation effectuée, relancez Microsoft Word. L’onglet de l’Articho apparaît maintenant sur le ruban Word, à droite l’onglet Affichage. Vous pouvez commencer à utiliser l’Articho.


Version d’évaluation – 30 jours

Le programme d’installation de l’Articho en installe la version d’évaluation. Celle-ci est gratuite et entièrement fonctionnelle durant la période d’essai de 15 jours. Pour étendre la période d’évaluation à 30 jours, saisissez votre adresse mail dans le champ prévu à cet effet sur la page Téléchargement et validez. Vous recevrez par mail votre clé de prolongation : choisissez la commande Activer la licence et entrez la clé dans le champ prévu à cet effet.

Au-delà de la période d’évaluation, vous êtes invité à acquérir une licence lors du lancement de commandes de l’Articho.

Mises à jour

Lorsqu’une mise à jour de l’Articho est publiée, vous en êtes averti au lancement de Word. Choisissez parmi les quatre options qui vous sont proposées.

Notez que si vous choisissez l’option Ignorer cette version, vous ne serez plus averti de l’existence d’une mise à jour avant la publication de la prochaine mise à jour. Vous pouvez cependant consulter à tout moment l’existence d’une version plus récente de l’Articho et le mettre à jour : choisissez la commande A propos de l’Articho du menu Licence, puis cliquez sur le bouton Mettre à jour. Si une mise à jour existe, vous êtes invité à l’installer. Dans le cas contraire, vous êtes prévenu que vous utilisez la dernière version de l’Articho.

Pour consulter l’historique des mises à jour, rendez-vous sur la page Mises à jour. Vous y trouverez le détail de toutes les versions de l’Articho.


Présentation

La fonction Analyse génère un compte-rendu technique détaillé du document et consolide les enrichissements inappropriés.

Très utile à réception d’un document, l’Analyse permet d’en évaluer le contenu, d’estimer le travail de préparation de copie et d’identifier les points techniques importants. L’Analyse permet également de générer la liste des styles de paragraphe et des styles de caractère utilisés. Cochez la case Enregistrer le compte-rendu pour enregistrer celui-ci. Il est alors sauvegardé au format texte (.txt) dans le même dossier que le document, sous le même nom suivi de la chaîne « etat-des-lieux.txt ». Vous pouvez ainsi le communiquer à un collaborateur en même temps que le document.

Fonctions

Pour lancer l’analyse du document, cliquez sur le bouton Analyse du groupe Préparation de copie.

La fenêtre qui s’affiche est constituée de trois parties :

Analyse du document

Cette section recense les particularités techniques du document :
– Informations générales : auteur, date de création, dernier enregistrement…
– Statistiques : nombre de pages, de mots et de signes
– Révisions : présence de commentaires, révisions ou surlignages
– Contenus spécifiques : nombre de notes de bas de page ou de fin, nombre de tableaux, présence d’images, de formes et de zones de textes, ou signets…
– Champs dans le texte : nombre d’entrées d’index, de renvois, liens hypertextes, équations et autres champs
– Champs dans notes : les mêmes informations que celles de l’entrée Champs dans le texte, pour les notes. Cette section n’est pas affichée si le document ne contient pas de notes.

Consolidation

La consolidation sécurise le formatage du document, en convertissant les enrichissements inapproriés dans des formats sûrs :
– conversion des numérotations automatiques en texte solide suivi d’une tabulation,
– conversion des décalages haut en exposant, et des décalages bas en indice,
– conversion des enrichissements « majuscule » en vraies majuscules,
– suppression des liens hypertextes (ceux-ci peuvent entraîner des problèmes d’interprétation du texte lors de l’import du document Word dans le logiciel de composition).

NOTE
Si vous souhaitez placer les liens hypertextes sur les adresses Internet (URLs) afin de produire des formats numériques, vous pouvez tout de même supprimer les liens hypertextes du document, puis les placer ensuite via la commande Placer les liens hypertextes (groupe Outils), afin de vous assurer que tous les liens du document sont corrects.

Compte-rendu

La génération d’un compte-rendu recense les informations techniques à considérer pour la préparation et la publication. L’état des lieux du document simplifie le travail des préparateurs de copie et des maquettistes en les avertissant des particularités techniques du document. L’état des lieux recense :
– les spécificités techniques affichées dans la zone Analyse de document,
– la liste des styles de paragraphe utilisés,
– la liste des styles de caractère utilisés.

Cochez la case Enregistrer le compte-rendu pour enregistrer ce dernier au format texte, dans le même dossier que le document analysé ; le compte-rendu portera le même nom que le document analysé, suivi de « -etat des lieux.txt »


Présentation

La fonction Nettoyage élimine tous les caractères indésirables d’un document, y compris dans les tableaux et les notes de bas de pages.

Le nettoyage du document Word est particulièrement utile pour les maquettistes. Ils importent ainsi un document « sain » dans le logiciel de PAO, et la composition n’est pas gênée par des caractères parasites.

Les maquettistes qui utilisent l’Articho pour optimiser le document Word en amont de son import dans un logiciel de mise en pages compléteront avantageusement cette commande par les fonctions de structuration, accessibles via le menu éponyme du groupe Préparation de copie.

Fonctions

Notez que le traitement des tableaux est réalisé distinctement de celui du texte courant.

La options de Nettoyage sont les suivantes :
– suppression des espaces multiples ;
– suppression des espaces indésirables (en début ou en fin de paragraphe, avant ou après les tabulations) ;
– conversion des tabulations multiples en simples tabulations ;
– suppression des sauts (de section, de colonnes, de pages) ;
– conversion des sauts de ligne en sauts de paragraphes ;
– suppression des sauts de paragraphes multiples ;
– nettoyage des tableaux (espaces et retours indésirables dans les cellules).

Exécutez un nettoyage spécifique en sélectionnant l’option voulue…

… ou effectuez un nettoyage « one-click » sur l’ensemble du document en affichant toutes les options de Nettoyage, puis en sélectionnant les options voulues.

Présentation

L’Articho constitue la solution de correction typographique la plus complète.

Contrairement à ProLexis, l’Articho contrôle les enrichissements : usage de l’italique et du romain, exposants dans les nombres ordinaux, composition des siècles en petites capitales. L’Articho contrôle également l’emplacement des appels de notes.

Un autre atout de l’Articho pour la correction typographique réside dans la simplicité d’adaptation des contrôles typographiques à vos chartes éditoriales : toutes les catégories de contrôles typographiques peuvent être consultées et modifiées.

Ainsi, si vous publiez des ouvrages sur le thème de l’espace, vous compléterez les règles de casse par les compositions minuscules/majuscules spécifiques à ce sujet (par exemple, on écrira “Système solaire” et non “système solaire”).

Le partage des personnalisations de l’Articho au sein d’une équipe ou avec des collaborateurs extérieurs assure une préparation fiable et homogène des publications.

Exécution des contrôles typographiques

Pour exécuter la correction typographique, choisissez la catégorie de règles typographiques voulue…

… ou choisissez Afficher tout, puis sélectionnez les options de correction voules pour une correction typographique sur mesure. Cliquez sur lien Tout sélectionner pour une correction typographique complète.

Catégories de contrôles typographiques

La correction typographique de l’Articho intègre par défaut les règles du code typographie en usage à l’Imprimerie nationale, classées par catégories :
– ponctuations et espaces,
– espaces insécables,
– composition des nombres ordinaux,
– composition des nombres cardinaux,
– composition des siècles en petites capitales,
– règles de casse,
– composition en italique ou romain,
– emplacement des appels de notes,
– règles typographiques diverses,
– contrôle des paires (par exemple, “ et ”).

Chaque catégorie correspond à une liste de contrôles typographiques qui peut être consultée et modifiée (modification, suppression et ajout de contrôles). Utilisez le lien Détails associé à chaque catégorie pour afficher la liste des contrôles associés.

Les contrôles cochés seront effectués lors de l’exécution.

Vous pouvez activer ou désactiver les contrôles de deux façons :
– en cliquant sur l’un des trois liens Tout sélectionner, Tout désélectionner et Sélection par défaut pour une activation/désactivation groupée,
– en cliquant sur les contrôles que vous souhaitez activer/désactiver dans la liste.

ACTIVATION PAR DÉFAUT
Les contrôles typographiques peuvent être activés ou désactivés par défaut. Un contrôle activé par défaut est coché lors de l’exécution de la commande Typographie. Dans le cas contraire, le contrôle est décoché et devra être coché par l’utilisateur pour être effectué lors de l’exécution de la commande. Pour modifier les contrôles activés par défaut, affichez la liste des contrôles via les liens Détails de la fenêtre principale, puis cochez/décochez les contrôles comme vous le souhaitez. Lors de la fermeture de la fenêtre, vous êtes invités à enregistrer les modifications effectuées.



Consulter les contrôles typographiques

Pour consulter les contrôles typographiques, affichez la catégorie de contrôles voulue via le menu Typographie (Règles d’espaces des ponctuations, Espaces insécables, Règles de casse…), puis, dans la fenêtre qui s’affiche, cliquez sur le lien Détails associé.

Vous pouvez également consulter les contrôles d’une catégorie via les liens Détails de la fenêtre Typographie (option Afficher tout du menu) ou via le menu Personnaliser de l’onglet Articho.

Pour consulter un contrôle typographique spécifique, procédez comme suit :
– Affichez la liste des contrôles d’une catégorie typographique en appliquant l’une des méthodes décrites ci-dessus.
– Cliquez sur le bouton Plus pour agrandir la fenêtre.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cochez le contrôle dont vous souhaitez consulter les détails.

La règle typographique associée au contrôle est affichée et illustrée d’exemples. Fonction de la catégorie de règles typographiques, d’autres informations sont fournies.

Utilisez ensuite les liens Tout sélectionner ou Sélection par défaut pour réactiver rapidement les contrôles.

NOTE
Lorsque vous activez/désactivez des contrôles typographiques, vous êtes invités à réactiver les contrôles par défaut, à conserver l’actuelle sélection sans pour tant l’enregistrer, ou à conserver l’actuelle sélection et l’enregistrer comme sélection par défaut. Seuls les contrôles activés seront chargés par la suite, et ce pour tous les utilisateurs qui partagent la charte éditoriale.


Personnaliser les contrôles typographiques
L’Articho est souple et s’adapte aux spécificités des chartes éditoriales et des publications de chacun. Les contrôles typographiques intégrés par défaut peuvent être édités, et de nouveaux contrôles ajoutés, rapidement et simplement. L’Articho s’enrichit ainsi en permanence pour une correction au plus proche de vos contenus.

– Pour supprimer une ou plusieurs règles typographiques, sélectionnez le(s) contrôle(s) voulue(s) et cliquez sur le bouton Supprimer.
– Pour modifier un contrôle, sélectionnez-le dans la liste, puis cliquez sur le bouton Modifier. Modifiez la règle comme voulu dans la fenêtre qui s’affiche, puis cliquez sur Modifier. Vous pouvez, par exemple, modifier la règle de casse « président de la République » par « Président de la République » si votre charte le veut (c’est la règle sur le site Elysee.fr, par exemple).
– Pour ajouter un contrôle, cliquez sur le bouton Ajouter et complétez les champs de la fenêtre qui s’affiche. Les différentes catégories de contrôles sont présentées une à une dans les sections d’aide qui suivent.

NOTE
Si vous partagez la même charte éditoriale entre collaborateurs au sein d’un réseau interne et que plusieurs utilisateurs exécutent simultanément la commande Typographie, seul l’utilisateur qui a chargé la charte en premier peut éditer les règles typographiques. Les boutons d’édition (Modifier, Ajouter, Supprimer) ne sont pas accessibles pour les autres. L’accès aux personnalisations est libéré lorsque la commande exécutée par l’utilisateur prioritaire s’achève.
NOTE
Plutôt que de supprimer un contrôle, vous pouvez le désactiver afin qu’il ne soit pas exécuté par défaut. Cliquez sur le contrôle voulu afin de le décocher. Lors de la fermeture de la fenêtre, vous êtes invité à mémoriser les modifications. Le contrôle sera dorénavant décoché par défaut lors de l’exécution de la correction typographique. Vous pouvez par la suite le réactiver en le cochant dans la liste, et ce pour une seule exécution ou de façon pérenne en c choisissant l’option adéquate.
Activer/désactiver les contrôles

Vous pouvez activer/désactiver des contrôles afin de choisir ceux qui seront exécutés. Ces modifications peuvent être effectives pour l’exécution en cours, ou être mémorisées. Dans ce cas, les contrôles désactivés le seront également au prochain lancement de la commande.

Pour activer/désactiver des contrôles typographiques, accédez à la liste des contrôles en cliquant sur le lien Détails correspondant à la catégorie voulue, puis cochez/décochez les contrôles comme souhaité. Lors de la fermeture de la fenêtre, vous êtes invité à choisir entre trois options.

Rétablir la sélection par défaut : les activations/désactivations sont ignorées, et la sélection par défaut est rétablie.
Conserver la sélection actuelle : Seuls les contrôles cochés seront exécutés pour la session en cours. Lors du prochain chargement des règles typographiques, la sélection par défaut sera réappliquée, comme lors de l’ouverture de la fenêtre.
Conserver et enregistrer la sélection actuelle : La sélection en cours est enregistrée comme sélection par défaut. Lors du prochain chargement des règles typographiques, seuls les contrôles actuellement cochés seront activés. Cela est valable pour tous les utilisateurs qui partagent la charte éditoriale active.

Les règles typographiques
Chaque contrôle typographique est associé à une règle typographique, illustrée par des exemples. L’affectation d’une règle typographique à un contrôle constitue une aide à la décision précieuse pour l’utilisateur, et une source d’apprentissage permanent.

Pour consulter les règles typographiques existantes, choisissez la commande Consulter les règles typographiques du menu Articho.

Vous pouvez également accéder aux règles typographiques à partir du menu Personnaliser ou en encore à partir des liens Consulter les règles typographiques présents sur toutes les fenêtres affichées via le menu Typograhie.

Lorsque vous modifiez ou ajoutez un contrôle typographique, choisissez la règle typographique à lui associer. Vous pouvez aussi ajouter une nouvelle règle en choisissant l’entrée Ajouter une règle typographique en bas de la liste déroulante.

Utilisation des caractères joker dans les contrôles

Contrairement à la fonction de chercher-remplacer de Word, le chercher-remplacer de l’Articho autorise l’utilisation des caractères joker dans les chaînes de remplacement. Vous pouvez ainsi utiliser les caractères joker « tout chiffre », « toute lettre », « tout caractère ». C’est ce principe qui permet d’intégrer des règles ce chercher-remplacer génériques, qui constituent les règles typographiques de l’Articho.

Utilisez le bouton Caractère spécial pour insérer des caractères joker dans les chaînes de recherche ou de remplacement.

Les caractères génériques de la liste apparaissent sous la forme d’un code de deux caractères dans les zones de recherche et de remplacement :
– Tout caractère : ^?
– Tout chiffre : ^#
– Toute lettre : ^$
– Saut de paragraphe : ^p
– Saut de ligne : ^l
– Saut de page : ^m
– Tabulation : ^t
– Espace insécable : ^s

Observez les exemples de correction joker ci-dessous.

NOTE
Les caractères joker « tout caractère », « tout chiffre », « toute lettre » doivent apparaître en même nombre et dans le même ordre dans les champs Chercher et Remplacer afin de permettre à l’Articho de déduire la chaîne de remplacement à partir de la chaîne trouvée. Si ce n’est pas le cas l’exécution de la commande ne sera pas autorisée.
Déroulement du contrôle typographique
Lorsque vous exécutez un contrôle typographique, l’Articho affiche une fenêtre dans laquelle défilent les contrôles en cours.

Chaque fois que l’Articho identifie une possible erreur typographique, vous êtes invité à choisir entre les différentes options :
– Ignorer : l’occurrence est ignorée et le contrôle continue,
– Corriger : corriger l’occurrence puis passer à l’occurrence suivante,
– Corriger tout : toutes les occurrences sont corrigées et l’Articho passe au contrôle typographique suivant,
– Surligner : le texte est surligné et l’Articho passe à l’occurrence suivante,
– Ignorer la règle : l’Articho ignore le contrôle en cours et passe au contrôle typographique suivant,
– Abandonner : la correction typographique prend fin.

Utilisez le bouton Plus pour consulter la règle typographique correspondant à la correction proposée.


Ponctuations et espaces
Les règles d’espaces des ponctuations regroupent les règles d’espaces avant et après les signes de ponctuations et autres symboles (esperluette, parenthèses, crochets, guillemets, etc.). Dans les deux cas, ce peut être : pas d’espace, une espace simple, une espace insécable.

Pour exécuter le contrôle des règles d’espaces des ponctuations, choisissez la commande Espaces et ponctuations du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options voulues dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles d’espaces des ponctuations.

La modification ou l’ajout d’une règle d’espace pour ponctuation consiste à indiquer la façon dont celle-ci est précédée et la façon dont elle est suivie :
– pas d’espace,
– par une espace simple,
– par une espace insécable.

Pour consulter la règle d’espaces d’une ponctuation :
– Cliquez sur le bouton Plus pour afficher toutes les informations.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cliquez sur l’entrée voulue dans la liste des règles.

La règle d’espaces de l’entrée sélectionnée est affichée dans le bas de la fenêtre.

Pour modifier ou ajouter une règle d’espace :
– Sélectionnez la règle à modifier le cas échéant (utilisez le bouton Tout désélectionner, puis cliquez sur l’entrée voulue).
– Cliquez sur le bouton Modifier ou sur le bouton Ajouter.

– Complétez ou modifiez les informations dans la fenêtre qui s’affiche :
• le caractère concerné,
• le nom de ce caractère,
• la règle d’espace avant la ponctuation,
• la règle d’espace après la ponctuation,
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

Espaces insécables

Le placement automatisé des espaces insécables simplifie la mise en pages, en évitant les ruptures de lignes interdites lors de la composition, sans qu’il soit nécessaire d’intervenir manuellement. Utilisez les caractères joker (tout chiffre, toute lettre, tout caractère) pour effectuer des corrections génériques.

Pour exécuter le contrôle des règles d’espaces insécables, choisissez la commande Espaces insécables du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options voulues dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles d’espaces insécables.

Pour consulter une correction d’espace insécable :
– Cliquez sur le bouton Plus pour afficher toutes les informations.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cliquez sur l’entrée voulue dans la liste.

La règle typographique associée est affichée dans le bas de la fenêtre.

Pour modifier ou ajouter une règle d’espace :
– Sélectionnez la règle à modifier le cas échéant (utilisez le bouton Tout désélectionner, puis cliquez sur l’entrée voulue).
– Cliquez sur le bouton Modifier ou sur le bouton Ajouter.

– Dans la fenêtre qui s’affiche, précisez :
• l’expression insécable,
• le respect ou non de la casse (si l’option est disponible),
• l’activation par défaut ou non du contrôle,
• la règle typographique associée (ajoutez une règle si voulu).
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

Composition des nombres et des siècles

Les contrôles typographiques des nombres sont les suivants :
– utilisation de l’espace comme séparateurs de milliers pour les numéraux,
– composition des nombres ordinaux arabes,
– composition des nombres ordinaux romains,
– composition des siècles en petites capitales.

Pour exécuter le contrôle de la composition des nombres et siècles, choisissez la commande Nombres et siècles du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Utilisation de l’espace comme séparateur de milliers. Le premier contrôle propose d’insérer une espace insécable tous les trois chiffres dans les nombres composés de plus de trois chiffres.

NOTE
Lors du contrôle des numéraux, vous pouvez indiquer à l’Articho d’ignorer les nombres compris entre deux valeurs. Vous évitez ainsi l’arrêt de l’Articho sur les nombres représentant une année (les nombres compris entre 1990 et 2020, par exemple). Cette fonction s’avérera pratique lorsque la recherche s’effectue dans une bibliographie ou dans des notes de bas de page contenant de nombreuses références bibliographiques.
Cochez pour cela la case Ignorer les nombres compris entre … et …, puis précisez les deux valeurs dans les champs prévus à cet effet.

Vous pouvez également choisir que l’Articho ne s’arrête plus sur le nombre qu’il vous propose de corriger en cliquant sur le bouton Toujours ignorer.

Composition des nombres ordinaux arabes et romains. Ces deux options contrôlent la bonne composition des nombres ordinaux arabes (1er et non 1er, 2e et non 2ème…) et romains (XXe siècle et non XXe siècle ou XXème siécle).

Composition des siècles en petites capitales. Ce contrôle recherche les « expressions de siècles ». Les siècles composés en chiffres romains (XXe siècle) et en chiffres arabes (19e siècle) sont détectés. Dans les deux cas, il vous est proposé de composer le nombre en chiffres romains et petite capitales.

Notez que l’Articho recherche dans un premier temps les expressions suivies du terme « siècle ». Dans un second temps, les nombres ordinaux romains sont recherchés, de façon à couvrir les expressions dans lesquelles le terme « siècle » n’apparaît pas (par exemple, « au XIXe, la donne change ».

NOTE
Les contrôles de la composition des nombres ordinaux et arabes sont automatiquement activés lorsque vous sélectionnez l’option Composition des siècles en petites capitales.
Composition en italique ou romain

Cette fonction contrôle la composition en italique ou en romain des expressions listées. Il peut s’agir de locutions latines courantes (intégrées par défaut dans les contrôles de l’Articho), de titres d’ouvrages ou de revues, ou de toute expression que vous aurez choisi de composer en italique ou en romain selon vos chartes.

Par défaut, et sauf exception, l’Articho compose les locutions latines et étrangères en italique. Si vos chartes diffèrent, modifiez ces règles selon la méthode décrite ci-après.

Pour exécuter le contrôle des compositions en italique et romain, choisissez la commande Italique / Romain du menu Typographie pour afficher la fenêtre voulue, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles d’espaces des ponctuations.

Pour consulter une règle de composition en italique ou romain :
– Cliquez sur le bouton Plus pour afficher toutes les informations.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cliquez sur l’entrée voulue dans la liste.

La règle typographique associée est affichée dans le bas de la fenêtre.

Pour ajouter ou modifier une expression à composer en italique ou en romain :
– Sélectionnez l’entrée à modifier le cas échéant.
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

– Renseignez les champs de la fenêtre qui s’affiche :
• L’expression à composer en italique/romain
• L’option Mot entier
• L’option Composition en italique ou l’option Composer en romain
• L’activation par défaut ou non du contrôle
• La règle typographique associée (ajoutez une règle si voulu)
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

NOTE
Si, par défaut, le style de paragraphe « Titre 2 » est composé en italique, les expressions à composer en italique doivent être composées en romain dans les paragraphes qui portent ce style.
Une expression est ainsi considérée en italique dans deux cas :
– l’expression est en italique au sein d’un paragraphe dont le style par défaut est le romain,
– l’expression est en romain au sein d’un paragraphe dont le style par défaut est l’italique.
Il en va selon le même principe pour expressions à composer en romain.
Règles de casse

Le contrôle des règles de casse vérifie le bon usage des minuscules et des majuscules. On écrira ainsi Cour de cassation (organisme unique) mais cour d’appel (organismes multiples).

Pour exécuter le contrôle des règles de casse, choisissez la commande Règles de casse du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options voulues dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles de casse.

Une règle de casse peut être :
Relative. La casse varie selon le contexte (parfois minuscule, parfois majuscule). C’est, par exemple, le cas du terme « académie » (Académie Goncourt, mais académie de Nantes).
Absolue. La casse est toujours la même. Par exemple Premier ministre.

Si une règle de casse est relative, l’Articho s’arrête sur toutes les occurrences trouvées afin de proposer à l’utilisateur de modifier la casse en cours (par exemple, république plutôt que République, et inversement).

Dans le cas d’une règle de casse absolue, seules les expressions dont la casse est différente de la règle entraînent l’arrêt de l’Articho (par exemple, Ministre plutôt que ministre, UNESCO plutôt que Unesco).

Pour consulter une règle de casse :
– Cliquez sur le bouton Plus pour afficher toutes les informations.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cliquez sur l’entrée voulue dans la liste.

La règle typographique associée est affichée dans le bas de la fenêtre.

NOTE
L’Articho contrôle les règles de casse à partir des expressions les plus complexes pour aller aux plus simples. Ainsi, si la casse d’une expression est identifiée correcte, l’Articho ne s’arrêtera pas sur un terme qui fait partie de cette expression.
Exemple : l’expression « Cour de cassation » s’écrit toujours avec une majuscule (règle de casse absolue), tandis que « cour » s’écrit avec majuscule ou minuscule selon les cas (règle relative). L’Articho ne s’arrêtera pas sur le mot « cour » s’il fait partie de l’expression « Cour de cassation ».

Pour ajouter ou modifier une règle de casse :
– Sélectionnez l’entrée à modifier le cas échéant.
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

– Renseignez les champs de la fenêtre qui s’affiche :
• L’expression indiquant la casse
• L’option Mot entier
• L’option Règle absolue ou Règle relative
• L’activation par défaut ou non du contrôle
• La règle typographique associée (ajoutez une règle si voulu)
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.


Règles typographiques diverses

Tirets et demi-cadratins, points de suspension, absence de traits d’union dans les néologismes, ou encore au fait de précéder l’expression « etc. » d’une virgule… cette catégorie regroupe de nombreux contrôles typographiques qui n’entrent dans aucune catégorie spécifique. En plus de ces règles « inclassables », cette catégorie propose l’utilisation de l’apostrophe typographique et la correction des emplacements d’appels de notes incorrects.

Pour exécuter ces contrôles typographiques, choisissez la commande Règles diverses du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout). Sélectionnez ensuite les options voulues et cliquez sur Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles d’espaces des ponctuations.

Pour consulter une règle typographique :
– Cliquez sur le bouton Plus pour afficher toutes les informations.
– Cliquez sur le lien Tout désélectionner.
– Cliquez sur l’entrée voulue dans la liste.
Les détails du contrôle typographique et la règle associée sont affichés dans le bas de la fenêtre.

Pour ajouter ou modifier une règle typographique :
– Sélectionnez l’entrée à modifier le cas échéant.
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

– Dans la fenêtre qui s’affiche, précisez :
• La chaîne à rechercher
• La chaîne de remplacement
• Les options de casse et de Mot entier
• L’activation par défaut ou non du contrôle
• La règle typographique associée (ajoutez une règle si voulu)
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

Emplacement des appels de notes

Ce contrôle, accessible via les commande Règles diverses et Afficher tout du menu Typographie, corrige l’emplacement des appels de notes conformément aux règles en usage à l’Imprimerie nationale, à savoir :
– pas d’espace avant l’appel de note,
– avant les ponctuations (, ; . : ! ?)
– Avant les guillemets fermants (” et »)
– A l’intérieur des parenthèses ( …1)
– A l’intérieur des crochets [ …1]– Avant les points de suspension 1

Pour corriger les mauvais emplacements d’appels de notes de bas de page ou de notes de fin, choisissez la commande Règles diverses du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout). Sélectionnez l’option Emplacement des appels de note. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Utilisez le lien Détails associé à l’entrée Emplacement des appels de notes pour consulter et personnaliser les règles si voulu.


Contrôle des paires

Le contrôle des paires vérifie le bon emploi des signes qui vont par paires (signe ouvrant et signe fermant). Comme pour les autres catégories de contrôles typographiques, la liste peut être éditée. Par défaut, l’Articho contrôle les paires suivantes :
– Guillemets français (chevrons) « »
– Guillemets anglais (à gouttes) “ ”
– Parenthèses ( )
– Crochets [ ]– Accolades { }

Pour exécuter le contrôle des paires et repérer les signes orphelins, choisissez la commande Contrôle des paires du menu Typographie pour afficher la fenêtre éponyme, ou affichez toutes les options de configuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Typographie. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cliquez sur le lien Détails pour afficher la liste des règles d’espaces des ponctuations.

Lorsque des problèmes sont trouvés, les signes orphelins (signe d’ouverture si le signe de fermeture est manquant, et inversement) sont surlignés et l’utilisateur est averti que des problèmes ont été trouvés à la fin du contrôle typographique.

Pour modifier ou ajouter des paires :
– Sélectionnez l’entrée à modifier le cas échéant.
– Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

– Dans la fenêtre qui s’affiche, précisez :
• Le nom du signe
• Le signe d’ouverture
• Le signe de fermeture
• L’activation ou non par défaut
• Cliquez sur le bouton Modifier ou Ajouter.

Présentation

La fontion Orthographe de l’Articho rassemble en une fenêtre les diverses options du correcteur ortho-grammatical de Microsoft Word. Une correction orthographique logicielle ne saurait remplacer une relecture humaine, mais le vérificateur orthographique de Word permet un décoquillage du texte en amont d’une relecture.

Sélectionnez les options voulues puis cliquez sur Exécuter afin de lancer le correcteur orthographique.

NOTE
Si vous utilisez une version antérieure à Word 2013, l’option Afficher les erreurs dans le panneau Orthographe sera sans effet (les panneaux sont apparus avec la version 2013). La correction orthographique sera alors affichée dans une fenêtre.

Présentation

Les fonctions de structuration de l’Articho constituent un atout considérable pour les metteurs en pages et les producteurs d’ebooks. A l’instar des fonctions Nettoyage et Typographie, vous exécutez les fonctions de structuration une à une, ou effectuez une structuration « one-click » en choisissant Afficher tout.

La structuration par l’Articho du document Word à composer sécurise, simplifie et automatise la mise en pages :
– consolidation des enrichissements,
– conversion des enrichissements en styles de caractère,
– optimisation des feuilles de styles,
– consolidation typographique,
– mise en pages automatisé des tableaux,
– suppression des informations parasites.

Application des styles de caractère

Il s’agit d’une fonction exclusive de l’Articho, et l’une des plus importantes pour les fabricants, puisqu’elle assure non seulement sécurité et gain de temps lors de la mise en pages, mais aussi simplicité et efficacité pour produire les formats numériques (ebook, XML…).

L’application manuelle des styles de caractère est une opération complexe, consommatrice de temps et source d’erreurs et de pertes d’informations en raison des très nombreuses combinaisons d’enrichissements possibles qui doivent être recherchées et des enrichissements qui doivent être ignorés (parce qu’ils font partie de la définition du style de pargraphe). L’Articho style jusqu’à trois enrichissements simultanés (par exemple, gras + italique + petites capitales), et recherche ainsi 250 combinaisons d’enrichissements. L’Articho différencie par ailleurs les enrichissements “pertinents” des enrichissements à ignorer (par exemple du gras dans un paragraphe codé en style “Titre 2” dont la définition intègre l’attribut gras).

La conversion des enrichissements en styles de caractère par l’Articho est automatique, rapide et fiable à 100 %.

Pour appliquer les styles de caractère, choisissez la commande Application des styles de caractère du menu Structuration ou affichez toutes les options de structuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Structuration. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cette opération simplifie considérablement le travail des metteurs en pages en leur permettant de supprimer tous les formats indésirables d’un texte en un seul clic, dès l’import du document Word dans InDesign (voir figure ci-dessous).

Les options de d’application des styles de caractère sont décrites ci-dessous.

Conversion des enrichissements en styles de caractère. Applique la feuille de styles de caractère aux enrichissements. Les enrichissements stylés sont : gras, italique, exposant, indice, petites majuscules, souligné, double-souligné, barré. Utilisez le lien « Voir / éditer la feuille de styles de caractère » pour modifier les noms des styles (voir rubrique suivante de l’aide). Si un enrichissement fait partie de la définition du style du paragraphe dans lequel il se trouve, il est ignoré (par exemple l’italique dans un style de paragraphe « Citation »). Seuls les enrichissements appliqués volontairement sont considérés.

Suppression des enrichissements parasites. Après mémorisation des enrichissements, et avant application des styles de caractère, le texte est « déformaté » : tous les enrichissements sont supprimés et seule la mise en forme liée aux styles de paragraphe demeure. Les styles de caractère sont ensuite appliqués. Vous obtenez ainsi un document sain, parfaitement structuré, dont tous les enrichissements pertinents sont stylés et dont les enrichissements indésirables ont été supprimés (police ou taille de caractères forcée par exemple).

Suppression des styles de caractère préexistants. Cochez cette option si votre document ne contient pas d’enrichissements autres que ceux stylés par l’Articho : gras, italique, exposant, indice, petites capitales, souligné, double-souligné, barré. Vous supprimez ainsi tous les styles de caractère parasites, générés automatiquement par Word ou issus de « copier-coller » à partir d’une autre source, pour ne conserver que les styles de la feuille de styles de caractère.

Styler les enrichissements multiples. Cette option style jusqu’à trois enrichissements simultanés. Les styles de caractère correspondants sont créés par concaténation des noms de styles : si les enrichissements gras et italique sont stylés en « bold » et « italic », les enrichissements gras + italique seront stylés en « bolditalic » (« carbolditalic » si la feuille de styles utilise le préfixe « car » pour les noms de styles). De la même façon, si du texte est enrichi en gras + italique + exposant, le style « bolditalicsuperscript » (ou « carbolditalicsuperscript ») sera créé et appliqué (en supposant que « superscript » est le nom de style pour les enrichissements exposant).

Editer la feuille de styles de caractère

L’enregistrement de la feuille de styles de caractère permet de toujours appliquer les mêmes styles de caractère et de normaliser ainsi vos process, notamment le mapping pour la production des ebooks. Tous les utilisateurs qui partagent l’Articho appliquent la même feuille de styles de caractère.

Pour modifier la feuille de styles de caractère, choisissez la commande Editer la feuille de styles du menu Structuration ou cliquez sur le lien équivalent de la fenêtre Structuration.

Un nom de style est affecté à chaque enrichissement. Modifiez les noms des styles comme vous le souhaitez. Dans la fenêtre qui s’affiche entrez le nom de chaque style dans la zone de texte située en face de l’enrichissement concerné. Utilisez la zone de texte Ajouter un préfixe aux noms des styles pour précéder les noms choisis du même préfixe pour tous les styles de caractère. Le nom complet du style apparaît à côté de chaque zone de texte.

Lorsque vous modifiez les noms des styles, vous êtes invité à enregistrer la nouvelle feuille de styles lors de la fermeture de la fenêtre. La même feuille de styles sera ainsi utilisée lors de la prochaine exécution de la commande.

Notez que seuls les styles appliqués sont créés dans le document.

Optimisation des feuilles de styles

Après suppression des styles de paragraphe et de caractère inutilisés, seuls les styles à composer sont importés dans le logiciel de mise en pages. L’interprétation et la composition du document s’en trouvent simplifiées.

Pour optimiser les feuilles de styles, choisissez la commande Optimisation des feuilles de styles du menu Structuration afin d’afficher la fenêtre correspondante, ou affichez toutes les options de structuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Structuration. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

La figure ci-dessous présente les panneaux styles de paragraphe et styles de caractère d’InDesign. À gauche, le document Word a été directement importé dans InDesign. A droite, les styles inutilisés ont été supprimés du document par l’Articho avant l’import. Tous les styles qui apparaissent dans les panneaux de droite sont effectivement utilisés dans le document et doivent donc configurés dans InDesign. Dans les panneaux de gauche, tous les styles, même inutilisés ont été importés.


Consolidation typographique

La consolidation typographique limite les corrections sur épreuves en contrôlant la conformité du texte avec les règles typographiques incontournables et place les espaces insécables qui éviteront les retours à la ligne inappropriés lors de la composition.

Pour consolider le document Word, choisissez la commande Consolidation typographique du menu Structuration afin d’afficher la fenêtre correspondante, ou affichez toutes les options de structuration (Afficher tout). Sélectionnez les options de votre choix, puis cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Pour consulter les règles d’espaces insécables et les règles d’espaces des ponctuations, cliquez sur les liens Détails associés.

Pour consulter la procécure détaillée de consultation et d’édition des règles typographiques, consultez la rubrique Typographie de ce guide.

Composition automatisée des tableaux

La composition des tableaux permet de composer et d’ajuster les tableaux sur la largeur de votre choix.

Cette fonction constitue un gain de temps inestimable pour la mise en pages d’ouvrages intégrant de nombreux tableaux. Les tableaux sont ainsi réglés sur la justification du gabarit de mise en pages et les largeurs des colonnes équilibrées fonction de leur contenu, en amont de l’import du document Word dans InDesign ou tout autre logiciel de mise en pages (voir capture ci-dessous). Le maquettiste est ainsi libéré de cette tâche délicate et consommatrice de temps.

Cette fonction s’avère aussi utile pour assurer un bon confort de lecture du document Word pour le correcteur ou pour tout autre personne.

Pour composer automatiquement les tableaux sur la largeur de votre choix, choisissez la commande Composition des tableaux du menu Structuration ou affichez toutes les options de structuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Structuration. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.

Cette fonction s’avère aussi utile pour assurer, au correcteur ou tout autre intervenant en amont de la mise un pages, un confort de lecture du document Word pour le correcteur.

Suppression des informations parasites

La suppression des informations parasites simplifie et sécurise la mise en pages. La suppression des révisions et commentaires du document Word évitera de retrouver ceux-ci dans le texte composé. De la même façon, pour éviter que les codes de champ ne soient importés dans InDesign, supprimez les liens hypertextes et autres informations inutiles.

Pour supprimer les informations parasites, choisissez la commande Suppression des informations parasites du menu Structuration afin d’afficher la fenêtre correspondante, ou affichez toutes les options de structuration (Afficher tout), puis sélectionnez les options de votre choix dans la fenêtre Structuration. Cliquez ensuite sur le bouton Exécuter.


Présentation
Les outils de l’Articho comblent les manques de Word pour la correction et la préparation de copie. Leur utilisation simplifie le travail des correcteurs et préparateurs de copie au quotidien.

Configuration express : rassemble en une même fenêtre toutes les options de configuration de Word adaptées à un travail de préparation de copie.

Chercher-remplacer joker : fonction de chercher-remplacer qui autorise l’utilisation des caractères joker (tout caractère, toute lettre, tout chiffre) dans les chaînes de remplacement, et permet ainsi d’effectuer des corrections génériques sur l’ensemble d’un document.

Chercher-coller : fonction de chercher-remplacer qui remplace le texte trouvé par le contenu du presse-papiers.

Corriger l’index : affiche l’index en mode WYSIWYG (tel qu’il apparaît une fois généré) à fin de correction. Les corrections effectuées sont appliquées aux entrées d’index.

Composer les tableaux : Permet de composer automatiquement les tableaux sur la largeur de votre choix (celle du votre gabarit de mise en pages ou toute autre valeur).

Générer un compte rendu : génère un état des lieux des aspects techniques du document

Numérotation auto. > texte : convertit les numérotations automatiques de Word en texte « solide » (texte saisi au clavier et non généré par Word) suivi d’une tabulation.

Créer les liens hypertextes : détecte les adresses Internet (URLs) et propose de créer les liens hypertextes sur celles-ci. Une fonction indispensable pour simplifier la production des formats numériques.

Supprimer les infos parasites : supprime les informations parasites aifn de simplifier l’interprétation du document pour le compositeur et d’éviter des problèmes lors de l’import du document Word dans le logiciel de mise en pages.

Configuration express

La Configuration express regroupe dans une même fenêtre les options de configuration Word indispensables à un comportement du traitement de texte adapté à la préparation de copie.

Les options sont configurées par défaut afin de désactiver les corrections, les mises en forme et les numérotations automatiques. Modifiez ces options si vous le souhaitez. Vous êtes alors invité à enregistrer les modifications lors de la fermeture de la fenêtre, de façon à pouvoir appliquer vos préférences en un clic, à chaque exécution de Word.

Chercher-remplacer joker

Indispensable pour une correction efficace des documents longs, le chercher-remplacer joker étend les possibilités du chercher-remplacer de Word en autorisant l’utilisation des caractères génériques dans les textes de remplacement.

La possibilité d’effectuer des corrections génériques sur l’ensemble du document garantit un gain de temps considérable.

Utilisez le bouton Caractère spécial pour insérer des caractères joker dans les chaîne de recherche ou de remplacement. Les caractères génériques de la liste apparaissent sous la forme d’un code de deux caractères dans les zones de recherche et de remplacement :
• Tout caractère : ^?
• Tout chiffre : ^#
• Toute lettre : ^$
• Saut de paragraphe : ^p
• Saut de ligne : ^l
• Saut de page : ^m
• Tabulation : ^t
• Espace insécable : ^s

NOTE
Les caractères joker “tout caractère”, “tout chiffre”, “toute lettre” doivent apparaître en même nombre et dans le même ordre dans les champs Chercher et Remplacer afin de permettre à l’Articho de déduire la chaîne de remplacement à partir de la chaîne trouvée.

Exemples d’utilisation du chercher-remplacer joker :
• Remplacement des points par des traits d’union dans les références de figures : chercher : « Figure ^#. », remplacer par « Figure ^#- »
• Remplacement des points par des virgules dans les nombres : Chercher : « ^#.^# », remplacer par « Figure ^#,^# »
• Formatage des références aux articles de lois sous la forme « [lettre]. [chiffre] » plutôt que « [lettre] [chiffre] » : chercher « ^$ ^# », remplacer par « ^$. ^# »

Chercher-coller

Le chercher-coller remplace le texte recherché par le contenu du presse-papiers.

Le chercher-coller permet ainsi l’utilisation d’enrichissements dans les chaînes de remplacement. Dans l’exemple représenté ci-dessous, nous avons utilisé le chercher-coller pour corriger CO2 en CO2 sur l’ensemble du texte.

Outre les enrichissements, le chercher-coller peut contenir tout type de contenus : notes de bas de page, tableaux, figures…

Corriger l’index

Contrairement à l’index généré par Word, l’index de l’Articho est « lié » aux entrées d’index du document.

Lorsque vous corrigez l’index de l’Articho, les marques d’index associées dans le document sont corrigées. Si une correction affecte plusieurs entrées d’index, elles sont toutes corrigées simultanément (voir figure ci-dessous).

Exemple : Supposons que vous remplacez « Animal » par « Animaux » dans l’index ci-dessous, les cinq entrées d’index correspondantes (Animal:Canard, Animal:Chat, Animal:Chien, Animal:Porc, Animal:Vache) sont simultanément corrigées :

Animal
• Canard
• Chat
• Chien
• Porc
• Vache

Présentation de la fenêtre Index

La fenêtre Index offre les options suivantes :
– Surligner : surligne l’entrée d’index dans le document.
– Atteindre : Affiche l’entrée d’index associée à la sélection de la fenêtre Index de l’Articho. Utilisez les flèches haut et bas de la fenêtre « Retourner à l’index » qui s’affiche pour vous déplacer dans le document. Cliquez sur le bouton Retourner à l’index pour afficher à nouveau la fenêtre principale de l’index. Notez que cette fonction n’est pas accessible si le texte sélectionné ne correspond pas à une entrée d’index (c’est le cas lorsqu’il s’agit d’un premier niveau commun à plusieurs entrées. Dans l’exemple ci-dessus, « Animal »).
– Editer : affiche le texte d’une entrée d’index de deuxième ou troisième niveau dans une fenêtre afin d’édition (par exemple, pour être passé sur un seul niveau).
– Cherch. – Rempl. : permet d’effectuer des corrections de casse (majuscule ou minuscule) ou des corrections de texte sur les entrées d’index. Sélectionnez l’option voulue dans la zone déroulante du haut de la fenêtre.
– Trier l’index : regénère l’index. Cette option s’avérera utile si vous effectuez des corrections qui entraînent un classement alphabétique erroné.
– Fermer : pour… fermer la fenêtre Index !

Déplacement dans l’index

Utilisez les touches fléchées du clavier pour vous déplacer dans l’index. A chaque déplacement dans la fenêtre principale, le texte sélectionné est repris et activé dans la zone de texte supérieure de la fenêtre. Vous pouvez ainsi effectuer une correction sans avoir recours à la souris, puis continuer à vous déplacer dans l’index à l’aide des touches fléchées du clavier.

Corrections de casse

Les corrections de casse permettent d’appliquer des règles de majuscules / minuscules aux entrées d’index. Sélectionnez l’option voulue (Majuscules en minuscules ou Minuscules en majuscules, puis les niveaux d’entrée auxquels doit être appliquée la règle). Pour chaque erreur de casse identifiée, vous êtes invité à effecteur la modification ou à ignorer la suggestion. Vous pouvez également corriger toutes les entrées d’index.

Corrections de chercher-remplacer

Les corrections de chercher-remplacer permettent d’effectuer des corrections de texte sur les entrées d’index. Pour chaque correction, vous êtes invité à effecteur la modification ou à ignorer la suggestion.

Composer les tableaux
La composition des tableaux assure un confort de lecture optimal du document Word lors de la correction, et libère le metteur le metteur en pages de cette tâche fastidieuse et particulièrement consommatrice de temps.

Vous choisissez la largeur voulue fonction de votre gabarit de mise en pages, et l’Articho compose tous les tableaux du document sur cette largeur, en équilibrant les largeurs de colonnes fonction de leur contenu.

Générer un compte rendu

Le Compte rendu effectue une analyse technique détaillée du document.

Outre les informations techniques telles que la présence de notes, de tableaux, de champs, marques d’index…, vous pouvez également extraire la liste des styles de paragraphe et des styles de caractère utilisés. Cochez la case Enregistrer le compte rendu pour enregistrer le récapitulatif technique dans le même dossier que le document analysé. Vous pouvez ainsi communiquer ce fichier au metteur en pages ou à tout autre collaborateur auquel vous confiez le document.

Numérotation auto. > texte

La conversion des numérotations en texte convertit les numérotations automatiques de Word en texte solide suivi d’une tabulation. Vous évitez ainsi les erreurs de numérotation lié à une mauvaise interprétation du logiciel de mise en pages lors de l’import du document Word.

Créer les liens hypertextes

Créer les liens hypertextes

Indispensable pour la production des formats numériques, cet outil détecte les adresses Internet (URLs) dans le document et propose de placer les liens hypertextes sur celles-ci. A chaque adresse Internet identifiée, la fenêtre ci-dessous est affichée.

Cliquez sur Lier tout si vous souhaitez que l’Articho place automatiquement les liens hypertextes sur les adresses qu’il détecte, sans s’arrêter sur cette fenêtre.

Supprimer les informations parasites
La suppression des informations parasites évite d’éventuels problèmes lors de l’import du document dans le logiciel de mise en pages, et en simplifie l’interprétation par le metteur en pages.

Présentation

L’adaptation des règles typographiques à vos chartes éditoriales et le partage de celles-ci au sein d’un réseau ou avec des collaborateurs externes garantissent une préparation sur mesure et homogène des documents, garante de la cohérence de vos publications et du bon déroulé de vos process de production.

L’Articho permet de créer autant de chartes que souhaité. Vous pouvez ainsi appliquer des chartes éditoriales distinctes selon les collections/thèmes ou les clients pour lesquels vous travaillez.

Pour accéder aux options de partage, ouvrez le menu Partager du groupe Personnalisation et partage.

Exporter la charte éditoriale

Utilisez la commande Exporter la charte éditoriale pour :
– dupliquer votre charte locale sur le réseau afin de la partager avec des collaborateurs en interne,
– enregistrer votre charte locale à l’emplacement de votre choix sur votre disque afin de l’envoyer par mail à des collaborateurs externes qui la l’importeront en tant que nouvelle charte locale ou l’enregistreront à l’emplacement de leur choix pour la sélectionner ensuite comme charte active.
– pour créer plusieurs chartes éditoriales. Effectuez alors cette opération autant de fois que nécessaire, en créant un dossier qui portera un nom explicite pour chaque export (par exemple le nom de vos clients ou celui des thématiques correspondant à chaque charte). Pour utiliser et modifier l’une ou l’autre des chartes, il suffira de la désigner comme charte active.

Ces procédures sont expliquées dans les sections suivantes.

Choisissez la commande Exporter la charte éditoriale du menu Partager.

Dans la fenêtre qui s’affiche, indiquez le dossier d’enregistrement du fichier de personnalisations en cliquant sur le bouton Parcourir et en sélectionnant l’emplacement voulu (créez si nécessaire un nouveau dossier – le nom d’un client, d’un thème…), puis validez. Votre fichier de personnalisations local est dupliqué dans ce dossier ; il porte le nom data-fr.rtf si vous utilisez la version française de l’Articho et le nom data-en.rtf pour la version anglaise.

Si vous n’utilisez qu’un fichier de personnalisations que vous souhaitez partager, effectuez cette opération une seule fois et placez le fichier sur le réseau afin de le partager avec d’autre collaborateurs, ou n’importe où sur votre disque dur pour l’envoyer par mail à des collaborateurs externes. Ces procédures sont décrites ci-dessous.

Si vous souhaitez utiliser plusieurs chartes, répétez cette opération autant de fois que nécessaires, en créant un nouveau dossier pour chaque export.

Importer la charte éditoriale

L’Import de la charte éditoriale remplace votre charte locale par la charte sélectionnée. Vous utilisez cette fonction pour remplacer votre charte locale par celle qui vous a été envoyée par mail. Choisissez la commande Importer la charte éditoriale du menu Partager.

Dans la fenêtre qui s’affiche, cliquez sur le bouton Parcourir et sélectionnez le dossier où est enregistrée la charte à importer, puis validez.

ATTENTION
Lorsque vous importez un fichier de données, votre fichier de données local est remplacé et vous perdez définitivement vos éventuelles personnalisations. Si vous souhaitez conserver votre fichier de personnalisation, enregistrez le fichier data à l’emplacement de votre choix, puis sélectionnez la charte enregistrée comme charte active via la fonction Choisir la charte éditoriale.
Choisir la charte éditoriale

Cette commande permet de sélectionner la charte active par défaut.

Plusieurs collaborateurs peuvent ainsi sélectionner une même charte sur le réseau. Ils utilisent alors le même fichier de données (règles et contrôles typographiques, styles de caractère…), ce qui assure une préparation homogène des documents.

Vous pouvez également utiliser cette fonction pour changer à tout moment de charte active, selon les clients ou les thématiques sur lesquelles vous travaillez.

Lorsque vous choisissez la commande Choisir la charte éditoriale, la fenêtre qui s’affiche indique la charte active en cours. Vous pouvez ainsi utiliser cette commande pour consulter la charte active ou pour la modifier.

Lorsque des modifications sont effectuées par un utilisateur, elles le sont sur la charte active et affectent donc tous les utilisateurs qui la partagent. Il peut s’agir de :
– la charte locale (première option de la fenêtre),
– une autre charte (seconde option).

L’Articho évolue en permanence et pour tous les collaborateurs. La préparation des ouvrages au sein de vos équipes est homogène.

NOTE
Si vous souhaitez utiliser différentes règles typographiques par thématique ou selon les clients pour lesquels vous travaillez, créez un dossier pour chaque domaine/client (Pratique, Droit, Sciences par exemple) et exportez le fichier de personnalisations dans chaque dossier. Utilisez ensuite la commande Choisir la charte éditoriale lorsque vous souhaitez changer de charte.
Protection par mot de passe

La protection des chartes par mot de passe permet de limiter le droit d’édition aux seules personnes autorisées. La création d’une protection par mot de passe affecte la charte active. Pour savoir quelle est la charte active, sélectionnez la commande Choisir la charte éditoriale.

La protection de la charte est effective pour tous ceux qui l’utilisent : ceux qui la partagent au sein d’un réseau ou les collaborateurs externes auxquels vous avez envoyé cette charte et qui l’ont importée ou définie comme charte active (voir les sections ci-avant).

Pour protéger la charte active, choisissez la commande Verrouiller/déverrouiller la charte. Dans la fenêtre qui s’affiche entrez le mot de passe dans les deux champs prévus à cet effet.

Validez. Lorsqu’un collaborateur tente de modifier la charte, il est invité à entrer le mot de passe.

Pour désactiver la protection d’une charte, commencez par vous assurer qu’il s’agit bien de la charte active (commande Choisir la charte éditoriale), puis choisissez à nouveau la commande Verrouiller/déverrouiller la charte.

Dans la fenêtre qui s’affiche, saisissez le mot de passe de protection de la charte puis validez. Après contrôle du mot de passe, la protection est supprimée.

Présentation

La personnalisation de l’Articho permet d’en modifier les règles typographiques pour chaque catégorie de contrôles typographiques, sans passer par la fenêtre Typographie.

Les commandes du menu Personnaliser affichent la liste des règles typographiques pour chaque règle.

Utilisez les boutons Ajouter, Supprimer et Modifier pour effectuer des modifications. Pour des procédures détaillées, consultez les rubriques correspondantes de la section Typographie de ce Guide.

Présentation

La licence de l’Articho consiste en un abonnement dégressif fonction de la durée choisie : 3 mois, 6 mois ou un an.

Pour connaître les conditions de vente de l’Articho, rendez-vous sur la page Licence.

Pour accéder aux options de licence, ouvrez le menu éponyme :

Choisissez la commande A propos de l’Articho pour afficher les détails de votre abonnement (version, date d’expiration) et vérifier l’existence de mises à jour.

Acquérir une licence

Acheter une licence en-ligne

Lancez Microsoft Word et choisissez la commande Acquérir une licence de l’onglet ARTICHO. Vous êtes redirigé vers la page Licence où vous pouvez consulter les conditions de vente, et choisir la durée d’abonnement voulu. Suivez les instructions pour procéder à l’achat de votre abonnement, par carte bleue ou par compte Paypal. Vous recevrez par mail votre clé d’activation.

Acheter une licence hors-ligne

Lancez Microsoft Word et choisissez la commande Obtenir votre ID de l’onglet Articho. Suivez les instructions pour créer un bon de commande en ligne. Nous vous ferons parvenir une facture et vous enverrons votre clé d’activation à réception du paiement selon les modalités de votre choix.

Acquérir une licence

Une fois votre mot de passe reçu par mail, choisissez la commande Activer la licence du menu Articho.

Dans la fenêtre qui s’affiche, entrez la clé d’activation, puis validez.

L’Articho est maintenant activé.

Pour consulter votre abonnement à tout moment, choisissez la commande À propos de l’Articho.

Présentation

Par défaut, l’Articho intègre les règles typographiques des ouvrages de référence en France et aux États-Unis :
– le Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale pour la version française,
– le Chicago Manual of Style pour la version anglaise.

Pour basculer d’une langue à l’autre, choisissez celle-ci dans le menu Langue.

L’onglet de l’Articho change de langue instantanément. Toutes les interfaces et les messages sont alors dans la langue choisie, et c’est la charte de la langue qui devient la charte active.

Notez que l’Articho se comporte de la même façon avec la version anglaise et la version française. Lorsque vous modifiez des règles typographiques, c’est la charte active qui est éditée, quelle que soit la langue de celle-ci. Les modifications impactent tous les utilisateurs qui partagent cette charte.

Toutes les procédures d’édition des chartes décrites dans ce guide sont les mêmes pour les deux versions. Vous pouvez ainsi créer autant de chartes anglaises que de chartes françaises, passer de l’une à l’autre, les partager entre collaborateurs, etc.


Télécharger la version d’évaluation

Entièrement fonctionnelle et gratuite 30 jours